Entrée adhérent     
 
Amiante     ACAATA     Cancer de la vessie     Autres    
ACAATA

 

(Allocation de Cessation Anticipée d’Activité des Travailleurs de l’Amiante )

 

Malgré toutes les démarches entreprises par la FNOM pour faire admettre l’injustice faite aux militaires dans la reconnaissance de leur exposition à l’amiante pour bénéficier de l’ACAATA, dans les mêmes conditions que les salariés des autres régimes de protection sociale, la discrimination persiste.

 

De quoi s’agit-il ?

 

Les anciens marins militaires, qui, dans le cadre d’une deuxième carrière ont exercé une activité au contact de l’amiante, demandent à bénéficier du dispositif de l’ACAATA, ne peuvent faire inclure dans le décompte de leurs droits les périodes d’activité militaires au contact de l’amiante.

 

Le montant de l’allocation ainsi calculé en est d’autant amputé. Préjudice que rien ne vient compenser puisque les marins en activité ne peuvent prétendre au dispositif de l’ACAATA, malgré leur exposition à l’amiante reconnue, (au prétexte de fins de carrières précoces, prétexte qu’il faudra étudier du fait de la réforme des retraites et des limites d’âges !).

 

La FNOM demande aux officiers mariniers en retraite qui sont concernés par cette situation, (ACAATA acquise sans prise en compte de leur activité militaire ou en cours de demande de l’ACAATA), de se faire connaître en s’adressant soit à leur président d’association soit directement à la FNOM.

 

Gilles LEHEILLEIX

 

retour