Entrée adhérent     
 
Fonctionnement de notre Fédération

 

Pour l'information de tous les adhérents (es) je rappelle le fonctionnement de notre fédération qui est régi par la loi de 1901 sur les associations.

Notre fédération est composée de 22 associations régionales indépendantes régies, elles aussi, par la loi de 1901 (Ex. : Association des Officiers Mariniers en Retraites et veuves « Aquitaine », affiliée à la Fédération Nationale des Officiers Mariniers en retraite et veuves) chacune de ses associations est également régie par la loi de 1901. C'est-à-dire que les adhérents élisent  leur bureau composé au minimum d'un président, d'un secrétaire et d'un trésorier. De nombreuses associations sont constituées de sections organisées suivant le principe des associations. Cette notion d'affiliation est très importante car elle montre que chaque association est indépendante et que sa seule obligation est de ne pas prendre des décisions contraires au statut de la FNOM ou aux décisions prises par le conseil d'administration.
La fédération est dirigée par un bureau national de 9 membres, (dont une secrétaire-adjointe qui doit être un Officier Marinier féminin) tous les membres sont élus par le conseil d'administration parmi une liste de candidats conforme aux statuts, présentés par les différentes associations. Celui-ci élit le  président à part. Le CA est composé par les présidents d'associations qui détiennent un nombre de voix en rapport avec l'effectif de leur association. Afin de limiter le poids des grosses associations (Toulon et Brest), une procédure particulière a été acceptée en conseil d'administration afin de pondérer leur influence..

Deux conseils d'administration ont lieu chaque année. L'année ou il n'y a pas de congrès un conseil d'administration est décentralisé dans une association ( Ex. : Muret, Dinard, Le Croisic, Artigues (33) en 2009) pour permettre aux adhérents des associations qui reçoivent de rencontrer le conseil et le bureau  pour poser des questions. Lors de ces conseils, la politique que doit mettre en place le bureau national est décidée et approuvée par le vote des membres du conseil d'administration. Le bureau national, principalement par la voix de son président apporte toutes les informations nécessaires sur les actions passées et demande l'approbation concernant les actions futures. Lors de la présentation du bilan annuel et des comptes de résultats, le trésorier répond à toutes les questions qui lui sont posées, à la suite de quoi, après le rapport de la commission de vérification aux comptes (indépendante du C A) quitus lui est donné pour la gestion des comptes par vote par le conseil d'administration.

L'organisation de notre fédération telle qu'elle vient d'être décrite montre qu'à chaque niveau tout est contrôlé et approuvé. La très grande majorité des adhérents semble satisfaite de cette organisation. Malgré cela, et comme dans toute société, quelques uns portent des jugements critiques qui ne tiennent pas compte des avis des membres du conseil d'administration. C'est-à-dire qu'ils ont une opinion, qu'ils sont persuadés que cette opinion est la seule valable, que le bureau national pourrait faire mieux pour ne pas dire qu'il ne fait rien, que les cotisations sont trop élevées, que le journal est peu lisible, et que sais-je encore. Ces personnes sont je crois de bonne foi. Toutefois, il faut garder en mémoire que c'est le conseil d'administration qui a élu les membres du bureau national, qui lui, met en œuvre la politique votée par le conseil d'administration.

Malgré cela, je pense qu'il est bon de savoir et reconnaître que la cotisation des veuves n'a pas augmenté depuis plusieurs années.

Le montant de la cotisation versée par les adhérents (es) à  leur association (ou leur section) est répartie entre :

          - La Fédération,
          - L'association,
          - Les sections.

Des études  comparatives faites auprès d'organismes de nature similaire à notre fédération, montrent très nettement que le montant de notre cotisation est probablement la plus basse pour des associations publiant un journal.

Les frais de déplacement des membres du C.A. sont réglés par le trésorier national. Les membres du bureau national se réunissent une dizaine de fois par an et participent à des réunions dans les différentes instances où nous sommes présents (CSFM, CPRM, COMAC, ARCO, ADOSM,  CLIAMA, UNCAM, Pôle des retraités Fonction Publique) et ils pilotent 6 groupes de travail qui se réunissent en moyenne trois fois par an. Sans oublier les réunions dans certains ministères et avec les parlementaires.

Tout cela a un coût. Pour autant, que ce soit au bureau national ou en conseil d'administration, la question de la maîtrise des dépenses reste une préoccupation permanente. (Carte senior SNCF, billets achetés très tôt, etc…..).

La recherche d'économie sur le coût du journal est le souci permanent du gérant et du bureau national (Impression, Routage, Poste ).

Notre fédération est à l'écoute de tout ce qui est susceptible d'améliorer son fonctionnement à moindre frais mais pour gérer convenablement la Fédération, un minimum de ressources est nécessaire.

La FNOM a jusqu'ici trouvé des bénévoles dévoués, compétents et disponibles pour assurer la bonne marche des associations, du conseil d'administration et du bureau national. Quatre nouveaux membres ont rejoint le bureau National un Officier Marinier féminin devrait nous rejoindre en avril. De nouveaux présidents d'associations viennent de prendre leur fonction, des actifs prennent des responsabilités dans des sections. Cet élan de nouvelles personnes nous permettra de continuer et de voir l'œuvre de Charles Hébrard perdurer, afin de poursuivre le combat contre les injustices, de défendre les actifs et les retraités, d'améliorer l'esprit de solidarité  au sein de notre communauté de marins.(Actifs, Réservistes et Retraités)

N'oubliez surtout pas que le fonctionnement des sections, des associations et de la Fédération est assuré par des bénévoles qui donnent beaucoup de leur temps et de leur énergie pour essayer de vous satisfaire.

                                                                       Le président

 

retour