Entrée adhérent     
 
Congrès Brest
Nouveautés

 

Reconversion des actifs

 

Suite à la convention signée entre le chef d’état-major de la Marine et le président de la fédération nationale des officiers-mariniers. La FNOM et les associations des OM ont décidé d’apporter leurs soutiens aux OM en fin de carrière militaire ou en retraite pour les accompagner dans la recherche d’un emploi.
Comment on peut vous aider (lire la suite)

 

 

Témoignage sur une reconversion

 

Réforme des retraites

 

retour

Editorial

 

Ce deuxième éditorial de 2018 nous permet de faire un point sur les actions majeures à entreprendre par la FNOM au cours de ces prochains mois.
En premier lieu, l'application de notre politique associative dans ses missions et représentativité auprès de diverses instances a pour objet de contenir la baisse de nos adhérents. Leur participation est inéluctable pour renverser la courbe.
Une attention particulière sera portée à la modernisation de notre politique de communication.
La mesure de la « satisfaction adhérent » et la mise en place d'indicateurs par association contribueront à renforcer l'écoute de nos adhérents afin d'être au plus près de leurs attentes.
Au conseil d'administration de septembre dernier, une première réflexion a été menée sur l'élaboration d'un plan stratégique pour la Fédération, en cohérence avec notre politique associative.
Ce plan a pour finalité de délimiter pour notre Fédération :
son positionnement dans son dispositif actuel, une réflexion sur son devenir, les étapes à franchir pour atteindre les objectifs identifiés.
Ce plan stratégique a pour objectif de recentrer les réflexions et l'implication des parties prenantes pour créer un cadre en termes d'actions.
Ces engagements en interne permettront de rajeunir cette « belle et noble dame » qu'est la FNOM qui vient de fêter, faut-il le rappeler, ses 90 printemps.
Nous devons également maintenir une attention accrue auprès des élus et des ministères pour faire reconnaître l'incurabilité des plaques pleurales.
L'ACAATA pour les militaires ayant fait une deuxième carrière sans droit à pension n'est toujours pas accordée. Ce rejet est inadmissible, le tribunal administratif est à envisager.
Par ailleurs, en ce qui concerne le CIVEN, la cause négligeable étant supprimée, de nombreux dossiers seront représentés à la commission d'indemnisation des vétérans du nucléaire.
Un travail de rénovation est en marche, en même temps nous devons être à l'écoute de nos adhérents, les accompagner dans toutes leurs démarches.

 

René COCHET
           
Président adjoint

 

2018 année de vigilance,

 

la FNOM à vos côtés

 

Actualité oblige, la hausse de la CSG touche gravement le pouvoir d'achat de beaucoup d'entre nous.

Il en va de même pour les cotisations d'assurance, notamment les mutuelles « santé », et de certains secteurs de notre vie quotidienne.
Oui 2018 sera une année marquée « d'une pierre noire » pour notre pouvoir d'achat.
Si nous savions que ces mesures étaient inscrites au programme du Président de la République, elles mettent en difficulté des retraités, notamment ceux titulaires de petites et moyennes pensions.

Avec le pôle des retraites de la Fonction Publique, la FNOM observe très attentivement l'avancée des négociations sur le futur système de retraite. Il en va de même des associations membres du conseil permanent des retraités militaires (CPRM), dont la FNOM, qui ont demandé à être informées de l'avancement de la réflexion.
Si vous rencontrez des difficultés financières ou matérielles au quotidien, faites part de votre situation précaire à vos élus locaux, député ou sénateur.
Soyez assurés que la FNOM, en cette année délicate pour certains, portera une attention particulière à la défense des droits et intérêts de chacun.

 

Le Bureau National.

 

retour

Dernier Officier Marinier
Victimes des essais nucléaires

 

Indemnisation des victimes

 

des essais nucléaires :

 

évaluation des dossiers rejetés

 

Plusieurs dizaines de milliers d’officiers mariniers ont participé aux essais nucléaires français notamment en zone Polynésie, sur sites, embarqués ou en services aériens. Certains d’entre eux, ont déposé près du CIVEN un dossier de demande d’indemnisation à titre individuel, via une association ou en faisant appel à un avocat.

Au dernier bilan du 01.10.2013, seules 12 indemnisations ont été prononcées, (voir article « L’Officier Marinier » N°350 page 2). Près de 98 % des dossiers déposés, réputés « recevables » puisque répondant aux exigences légales de lieu, date ou maladie, ont fait l’objet d’une décision de rejet.

La FNOM a décidé de procéder à une évaluation large de ces rejets. A cette fin nous demandons à tous les officiers mariniers concernés par une décision de rejet de bien vouloir nous en transmettre une copie. Celle-ci sera accompagnée d’une description succincte de leur participation aux essais nucléaires, à savoir : spécialité, affectation(s), dates, lieu(x), et complétée par une brève description des conditions de travail et d’exposition aux risques liées aux essais, et, précisant la maladie au titre de laquelle la demande d’indemnisation est déposée.

Les données recueillies demeureront confidentielles et ne seront qu’à usage statistique. Cette évaluation s’adresse à tous les officiers mariniers, adhérents ou non à la FNOM.

 

Les réponses sont à adresser au siège de la FNOM,

- par courrier à :

Fédération nationale des officiers mariniers,
45 boulevard Vincent Auriol
75013 PARIS

 

- par mail à :

fnom@fnom.com

 

Gilles LEHEILLEIX

 

Fiche d’évaluation

à renseigner

 

retour